Tokyo: Asakusa et Odaiba, baie de Tokyo

Oedo Monogatari
Partagez cet article
Buffer this pagePin on Pinterest0Flattr the authorShare on Google+0Digg thisShare on Tumblr0Share on StumbleUpon0Share on VKShare on Yummly0Share on Facebook0Share on Reddit0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter

Lundi 28 Octobre. Ce matin, nous nous rendons à Asakusa, un quartier traditionnel très visité à Tokyo, aussi bien par les touristes que par les Japonais. Le quartier est bordé par la rivière Sumida. On marche un peu en sortant du métro et arrivées au pont Asuma-Bashi, on aperçoit, de l’autre côté de la rivière, l’immeuble Asahi, la fameuse marque de bière japonaise, reconnaissable par sa sculpture dorée très particulière.

Etant juste à côté de la gare Tobu Asakusa, on en profite pour se renseigner et acheter un pass transport pour se rendre à Nikko, excursion que l’on a prévu pour le lendemain. En sortant de la gare, on se dirige vers le Senso ji, le plus vieux temple de Tokyo. L’accès au temple se fait par une allée contenant de nombreux magasins de souvenirs: la Nakamise dori.

porte du Tonnerre
porte du Tonnerre

Au bout de la Nakamise dori, on aperçoit la pagode à 5 étages ainsi la porte du Tonnerre, la Kaminarimon, qui marque l’entrée du Senso ji. Cette porte est très célèbre et très photographiée, elle comporte une énorme lanterne rouge et les dieux du vent et du tonnerre. Derrière cette porte se trouve le fameux Senso ji. Le temple est magnifique, il y a beaucoup de monde ; à 10 heures, il y a une cérémonie avec les fidèles, les étrangers ne peuvent pas participer mais on peut voir de l’extérieur.

Pas très loin du Senso ji se trouve le sanctuaire Asakusa Jinja, un petit sanctuaire shintoiste. Après notre visite, nous quittons le complexe pour rejoindre l’avenue Kappabashi où on trouve plein de commerces vendant toutes sortes d’ustensiles de cuisine et vaisselle destinés principalement aux restaurants. Dans certains magasins, il est impossible d’acheter au détail. On s’achète des petits bols pour le riz, peu chers

baie de Tokyo
baie de Tokyo

Nous revenons en direction du pont Asuma-Bashi et mangeons dans le quartier puis nous prenons des tickets pour une croisière sur la rivière Sumida. Le bateau, vu de l’extérieur, est joli et futuriste. La balade sur la rivière est agréable même si il n’y a pas grand chose à voir. Ce n’est que vers la fin de la croisière que le paysage commence à valoir le coup. En s’approchant d’Odaiba, on aperçoit le Rainbow bridge, la grande roue ainsi que la statue de la liberté. Après une heure de balade, une halte, et plusieurs ponts traversés, nous débarquons donc sur Odaiba, une île artificielle située dans la baie de Tokyo. On s’assoit face à la mer et on profite de la vue magnifique du Rainbow bridge sous le soleil radieux. Ensuite, premier passage obligé: la réplique de la statue de la liberté.

Puis nous nous baladons sur les larges allées piétonnes. On tombe sur l’immense Gundam, un robot, issu de la série d’animation japonaise Gundam. On se dirige ensuite vers Miraikan, le Musée national des Sciences nouvelles et de l’innovation. Le musée est bâtit sur plusieurs niveaux, chacun étant dédié à un thème. Un étage est par exemple consacré aux robots. A un autre étage, on peut y voir une réplique de la station spatiale internationale. De nombreux jeux interactifs et des vidéos pédagogiques sont proposés. Malheureusement, tout n’est pas expliqué en anglais donc pas facile de comprendre…

Nous restons jusqu’à la fermeture (17 heures) et nous marchons ensuite jusqu’au bout d’Odaiba à l’onsen Oedo Monogatari. C’est un immense complexe de sources chaudes qui a la particularité de reconstituer un quartier à l’époque d’Edo. On y trouve des bains extérieurs et intérieurs, des bains de pieds, mais aussi des restaurants, des jeux, etc, de quoi s’occuper !

 Oedo Monogatari
Oedo Monogatari

On choisit notre yukata ainsi que la ceinture parmi ceux proposés et direction les vestiaires pour l’enfiler. On fait un rapide tour des lieux et on file essayer les bains intérieurs. Il y a plusieurs bains dont l’eau est entre 38 et 41 degrés, avec des jets d’eau, des bulles, ainsi qu’un hammam et un sauna. Un vrai moment de détente ! Ensuite on mange des sushis (un peu chers comparé à ce que l’on a l’habitude de payer). On essaye les bains de pieds. C’est à l’extérieur, il fait un peu frais dehors mais ils ont tout prévu puisqu’il y a des vestes en libre-service. C’est très agréable et joli de nuit car il y a des lanternes illuminées.

Nous retournons ensuite dans les bains intérieurs. Nous n’avons pas pu tester les bains extérieurs qui étaient fermés pour rénovation. Nous avons passé au final plus de 3 heures dans le complexe et quand nous ressortons il est déjà 20h30. Nous marchons pour rejoindre l’autre bout de l’île à pied, là où nous avons débarqué tout à l’heure.

Nous repassons donc devant le Gundam, illuminé cette fois ! Arrivées du côté de la statue de la liberté (illuminée elle aussi), c’est un véritable spectacle qui nous attend.

La vue sur le Rainbow bridge illuminé et tous les bâtiments autour est magnifique. Nous profitons quelques instants puis nous prenons la ligne Yurikamome pour repartir d’Odaiba. Cette ligne passe sur le Rainbow bridge et c’est une attraction que d’emprunter ce monorail car on peut profiter de la magnifique vue sur la baie de Tokyo (on aperçoit aussi la grande roue d’Odaiba). Un dernier métro nous ramène à notre hôtel et il est 22 heures quand nous rentrons, encore une journée très chargée.

Author: csdproject

De mon vrai nom, Daniel, un papillon voyageur de 24 ans au moment d'écrire ! Touche à tout compulsif (encore une nouvelle maladie), j'aime (entre autre et dans le désordre): les rencontres humaines, le voyage à vélo, aller aux champignons, la crème brûlée, les films qui font peur, parler espagnol..etc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *